Editorial

Written by on février 20, 2018

« L’attente est longue, Fils de l’homme et le vent aigre de l’ennui en nos cœurs menace la flamme: brillera-t-elle encore pour éclairer dans la nuit ton visage, quand tu viendras frapper à notre porte ? »

(Stance, 2ème lecture, Office des Lectures, jeudi 3ème semaine de carême)

Lentement mais sûrement, armés de nos outils traditionnelles que sont la Prière, le Jeûne et l’Aumône, nous arpentons les marches de notre montée vers Pâque !

Mais chaque jour qui passe des 40 jours de grâce, le Seigneur continue de nous instruire par ses Paroles. En ce jour de la 3ème semaine de carême, où j’écris ces lignes, notre Seigneur Jésus, dans l’Évangile (Luc 11,14-23) nous avertit que la vie chrétienne est un combat, un combat contre les forces du mal. Lui, Jésus est le plus fort et qu’Il nous est avantageux d’être de ses côtés car qui n’est pas avec Lui est contre Lui et qui n’amasse pas avec Lui, dissipe.

Oui le doigt de Dieu en Jésus fait reculer le mal. Est-ce que je sais le voir? Quelle est ma collaboration à ce “doigt de Dieu?” Est-ce que j’y mets le mien?

« Nous t’en supplions humblement, Seigneur: à mesure qu’approche le jour où nous fêterons notre salut, accorde-nous une plus grande générosité pour nous préparer à célébrer le mystère pascal » ( Collecte de ce jour)

Père Auguste Happy EGAH


Continue reading

Current track
TITLE
ARTIST