Direct du Grand Séminaire Saint Jean Paul II de Lomé

Written by on février 19, 2018

Le code du droit canonique proclame au canon 232 le droit propre et exclusif de l’Eglise et des Evêques de former des ministres sacrés. Pour la formation des candidats au sacerdoce, les séminaires sont une institution de formation incontournable et nécessaire.

En effet, le Décret sur la formation des prêtres (Optatam Totius) en son numéro 4 déclare :

 » Les grands séminaires sont nécessaires pour la formation des prètres. Toute l’éducation des élèves doit tendre à faire d’eux, sur le modèle de notre Seigneur Jésus Christ, Maître et Pasteur, de véritables pasteurs d’âmes »

Nous voulons signaler d’entrer de jeu que le Grand Séminaire Jean Paul II était au départ un grand séminaire de l’archidiocèse de Lomé. Il est crée par Décret archiépiscopal à Notre Eglise, No 96/82 du 28 août 1982 par monseigneur Robert Casimir DOSSEY-ANYRON, archevêque émérite de lomé. Sa devise est d’une part In boni pastoris Ministerium et d’autres part, Christus , Ecclésia ,Eangelisatio. Les études au Grand Séminaire Jean Paul II s’effectuent en sept ans dont trois ans au cycle philosophique et quatre ans au cycle théologique. La première année en Philosophie est une année d’acclimatation, d’imprègnation et de formation intellectuelle solide. Elle complète éventuellement surtout en langue, l’enseignement des Lycées et Collèges pour permettre à l’étudiant d’affronter avec bonheur, les études supérieures. Les deux années suivantes constituent une véritable plongée dans la philosophie pour se faire de l’Homme, de l’univers et de Dieu une synthèse saine et chrétienne.

L’enseignement théologique prenant appui sur les connaissances et les sagesses philosophiques met l’étudiant en contact direct avec la parole de Dieu, pour son intelligence aux domaines du surnaturel et de la foi et le prépare à une pastorale dynamique dans la vigne du Divin Maître qui l’appelle.

Le grand séminaire s’est affilé en 2001 à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest, UCAO d’Abidjan en vue de permettre aux grands séminaristes d’obtenir les diplômes académiques de cette université, et, en cette année, l’affiliation effective avec la CAMES (Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur) a eu lieu, ce qui favorisera l’obtention de DEUG I, DEUG II et la Licence. Mais bientôt cinq ans, Jean-Paul II n’est réservé que pour la formation théologique; la formation philosophique étant déplacée au Grand Séminaire Interdiocèsain Bénoit XVI à Titchao dans le diocèse de Kara.

La formation des séminaristes, comme le précise Optatam Totius No 5, dépend à la fois d’un bon règlement mais aussi et surtout de bons éducateurs. Ainsi, pour ce faire, le corps professoral est composé d’une dizaine de professeurs chevronnés résidants, et de professeurs missionnaires.


Current track

Title

Artist

Téléchargez l'application pour téléphone Apple