Direct de la Cathédrale de Lomé

Written by on février 19, 2018

Les premiers missionnaires catholiques s’installent dans le petit port de Lomé en 1892, alors que quelques années à peine après l’arrivée des missionnaires méthodistes, implantés quant à eux dans la ville de Aného. Au nombre de cinq, ses missionnaires allemands (la colonie du Togoland fait partie de l’Empire colonial allemand) appartiennent à une congrégation appelée « Société du Verbe Divin ». L’une de leurs premières actions en arrivant dans le port de Lomé – alors poumon économique mais non politique de la colonie – est de bâtir une mission jouxtant le logis provisoire dans lequel ils se sont installés.
Les travaux débutent au mois d’août 1892 et ne durent que quelques semaines : sortent ainsi de terre une chapelle, une école et un dispensaire[1]. La chapelle initiale s’avère très vite de dimensions trop modestes (9x5x2 mètres) pour la communauté catholique, et doit être agrandie en 1893 et en 1897[2].
En avril 1901 débute la construction de l’église du Sacré-Cœur, appelée à devenir la principale église de la préfecture apostolique du Togo. Les travaux dirigés par le frère Johannes[1] sont exécutés par des apprentis charpentiers ou maçons togolais, qui parviennent à réaliser en seulement quelques mois le gros-œuvre.
Le 21 septembre 1902, une cérémonie solennelle présidée par Mgr Albert, vicaire apostolique de la Côte-de-l’Or, marque la consécration du nouveau sanctuaire[2], qui devient l’un des symboles du paysage urbain d’une capitale togolaise en pleine expansion. La préfecture apostolique du Togo est érigée en vicariat apostolique en 1914 avec Mgr Wolf à sa tête.
La communauté catholique se structure assez rapidement. Après la Première Guerre mondiale, les missionnaires allemands sont remplacés par des missionnaires français, Lomé faisant partie du nouveau Togo, colonie française, et la ville est le siège du vicariat apostolique du Togo, devenu vicariat apostolique de Lomé en 1938 et toujours tenu par Mgr Jean-Marie Cessou, présent depuis 1923. Dès 1928, le premier prêtre d’origine togolaise, le père Henri Kwakumé[1], avait été ordonné par Mgr Cessou. Le vicariat apostolique de Lomé est érigé en archidiocèse le 14 septembre 1955, sous l’épiscopat de Mgr Strebler (1892-1984).
Le 9 août 1985, le pape Jean-Paul II célèbre la messe dans la cathédrale.
Le 2 janvier 2017, la cathédrale subit un important incendie.

Nous demandons la grâce de connaitre le cœur de Dieu qui est amour pour que notre vie devienne amour avec le Christ.

 


Continue reading

Current track
Title
Artist